Forum Suisse des Travailleurs de Lumière

Forum suisse d'échange et de rencontre pour les travailleurs de la lumière, les guérisseurs, les thérapeutes et toutes les personnes travaillant avec l'énergie d'amour désirant partager opinions, expériences et pratiques.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enfant indigo ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clara-OrelSan



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Enfant indigo ou pas ?   Mer 29 Aoû - 1:06

Bonsoir,

Comme vous pouvez le voir tout est dans le titre, je vais vous parlez comme même un peu de moi pour que vous puissiez me répondre au mieux, mais si vous avez des questions afin de me sonder mieux pour savoir la réponse je vous en prie faites donc Very Happy
Donc pour commencer je m'appelle Claire, j'ai 20 ans je suis née le 7 mai 1992 (je sais pas si sa va servir a quelque chose, mais je le dis au cas ou). Depuis la primaire je me fesais rejeter par les autres, je n'arrivais pas a créer de liens amicaux, j'allais voir les potes a ma sœur (Oui je sais sa crain) pourtant c'est ma petite soeur, mais meme par ses amies je me fesais rejeter :'( On me fesais souvent du mal, croche pied, pousser dans une flac d'eau, jetter des bouts de gommes a la tronche, critiquer, insulter, bref tout y passe ! J'etais le bouquet missaire :'( L'enfer quoi. Sa continuais jusqu'au college, et meme en apprentissage coiffure. depuis que j'ai quitter le monde de l'école et que j'ai commencer a travailler sa va mieux, mais rien n'empeche que je sois toujours distante avec les autres, que je les critiques dans ma tete a voir leur maniere de faire, de vivre, d'agir ... Je les comprend pas, mais vraiment pas, ces jeunes la de mon age, je me demande pourquoi je ne fais pas comme eux, pourquoi je ne suis pas une "kikoo-lol" comme on dis. Vu que la plupart sont ainsi. Je me trouve vraiment différente et pour cause parfois j'aimerais ressembler aux autres pour moin paraitre seule, et essayer peut etre d'arriver a interesser des gens. Mais rien n'y fais c'est pas naturel chez moi. Avec mes parents ça partais souvent en live, car je n'acceptais pas leur autorité, je trouvais que cela ne servais a rien de me crier dessus, qu'il suffisais juste de m'en parler. Ma soeur je peu pas me la blairer, elle ne fesais que de me rabaisser sans arret a me repeter sans cesse que je suis bizzare, etrange, et tout ce qui s'en suis, sachant qu'elle me tappais la honte devant ses potes, a sortir des trucs de merde a ses potes rien que pour me faire humilier :'( Voila, voila je pense que se sera tout pour l'instant, j'ai fais un enorme pavé et je remercie celui qui m'aura lu jusqu'ici. J'attend avec impatience votre aide car j'en ai vraiment besoin, je ne sais plus ou est ma place et ce que je dois faire pour me sentir bien dans ma peau et dans ma vie meme. Cordialement, Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara-OrelSan



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Et aussi   Mer 29 Aoû - 1:07

Ah et j'ai oublier de dire que j'ai beau avoir 20 ans mais que je suis toujours une enfant dans ma tete. J'aime rester jeune, m'amuser, rigoler etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Mer 29 Aoû - 10:48

Bonjour Claire,

Déjà bienvenue sur ce forum. Je te conseille de te présenter dans la partie "Présentation des membres" pour que les personnes avec qui tu échanges puissent facilement retrouver ta description.

Déjà, première chose, sache que tu n'es pas seule Smile Beaucoup de personnes ressentent ou ont ressenti ce que tu vis. Tu recevras ici le soutien et les conseils dont tu as besoin.

Ensuite je trouve que c'est une bonne chose que tu nous racontes ton expérience, ce qui montre que tu ne t'es pas renfermée sur toi-même.

Ta présence ici montre que tu es sur le bon chemin et que tu souhaites prendre soin de toi. Prend ton temps et tout va s'arranger Wink

Amitiés

Julien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara-OrelSan



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Mer 29 Aoû - 12:50

Bonjour Julien,

Merci a toi de m'avoir lu jusqu'au bout c'est gentil Very Happy Oui j'irais me présenté t'inquiète pas.

Est ce que au moins je suis au bon endroit pour mon souci ? Ou est ce que sa n'a rien a voir avec sa et c'est tout autrement différent ?

Je l'ai été renfermée sur moi même mais après c'est passé ^^

Je suis sur le bon chemin ? C'est vrai ? Oki pas de souci, mais cela n'a toujours pas répondu a ma question :S Je ne sais toujours pas si je suis indigo ou non.

Cordialement, Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Mer 29 Aoû - 13:17

Indigo ou pas je ne peux pas te répondre personnellement. Tu peux peut-être te baser sur ton ressenti et des listes comme celle-ci : http://www.envol-spiritualite.com/t448-enfant-indigo

Mais je pense que la réponse claire à ta question n'est pas vraiment importante. Les catégories (enfants indigos, surdoués etc...) n'aident pas vraiment. Elles ont plutôt tendance à limiter. Même si on a toujours besoin de se rassurer Wink

Si si ce forum est un bon endroit pour tes questions!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendrickx



Nombre de messages : 51
Age : 31
Localisation : France, 37 region centre
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Mer 29 Aoû - 18:15

Bonjour claire, alors il y une chose que tu ne va pas avoir le choix de faire si tu veut reussir a bien vivre, vu que tu est ici je pense que tu croit en la reincarnation non?
Alors c'est simple un indigo est seulement un nom donné a un stade de l'evolution de l'ame car l'ame est bleu a ce moments la mais cela n'a aucune importance, l'important c'est que tu reste fixe sur tes positions que tu ai confience en toi en se que tu ressent (les erreurs sont obligatoire pour affuter ces sens il ne faut surtout pas se decourager) montre le bon exemple et ne t'occupe pas des gens qui ne te comprenne pas leur ame est trop jeune... Se sont des enfants comparé a toi alors montre leur qui est adulte et qui ne l'ai pas. quoi que tu fasse si tes intention sons pure tes actes serons parfait..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara-OrelSan



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: bjr   Sam 1 Sep - 16:28

Bonjour Hendrickx

Bien sur que je crois a la réincarnation Very Happy Je ne savais pas que Indigo étais un simple nom donné a un stade d'évolution, d'après ce qu'on lis sur internet ce sont des nouveaux enfants. Mais tu as surement raison Very Happy J'ai un manque de confiance en moi sa va etre dur :S J'ai du mal a me montrer comme étant la + grande, sachant qu'intérieurement je me sens nulle :S Et dis moi sais tu ce qu'est une personne avec un taux vibratoire élevé ? Si tu pouvais m'aidez sa serais vraiment gentil Very Happy Cordialement, Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Sam 1 Sep - 22:15

Pour répondre en partie à ta question Claire, ascensionner ou augmenter sa fréquence vibratoire est le fait d'évoluer de sa fréquence initiale vers une plus élevée. Vers plus d'unité, plus d'amour.
Il n'y a pas de séparation entre les personnes à taux vibratoire faible ou ceux à taux vibratoire élevé. A part peut-être l'expérience et l'évolution de l'âme en qques sortes. Mais si tu sens de mauvaise humeur ou fatiguée, ça peut vouloir dire que tu es a une fréquence plus faible qu'habituellement.

En ce moment la fréquence vibratoire moyenne des humains augmente fortement. C'est la bonne nouvelle Wink

Si tu ne te sens pas bien dans un environnement, dans une relation, ça peut-être parce que vos fréquences vibratoires sont trop éloignées.

J'ai répondu à ta question?

Amitiés,

Julien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendrickx



Nombre de messages : 51
Age : 31
Localisation : France, 37 region centre
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   Sam 1 Sep - 23:51

Tous d'abord, sache que toute les ames de l'univers sont pareil, egal. la seul ''difference'' vien de leur taux vibratoire qui augmente avec l'augmentation de la conscience cela pe te paraitre anodin voir presque rien mais apprendre a se connaitre = augmentation de conscience = augmentation du taux vibratoire de l'ame = une perception plus claire sur soi meme qui permet de recommencer le processus.. La couleur de l'aura vien du chakra ou est faucaliser la plus grosse parti de ton energie (indigo correspond au 6 eme chakra ajna ou le 3 eme oeil si tu prefere)

Le fait que la societe categorise les indigo comme ''different'' a pour but de faire croire a c'est ''indigo'' qu'ils sont different mais juste mieu enfait donc du coup l'ego en prend un gros coup et risque de stoper leur progressions voir pire les faires regresser... pour les maintenir a leur etats de moutons qu'il venait de quiter...

Comment veut tu avoir confiance en toi quand des gens completement inconscient ont entierement confiance en eux?
Tu ne pense pas que plus on est conscient et plus on reflechit donc on doute plus donc on est moin sur donc on a moin confiance en nous... C logique + de conscience = - de confiance.

Sur ce bonne soiree biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Lise



Nombre de messages : 2
Age : 32
Localisation : Jura
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Aux êtres qui ont le souvenir d'une étoile dans leur coeur.   Mer 12 Nov - 17:39

Bonjour   Very Happy  ,

J'aimerais répondre à ce sujet, de manière à la fois générale par rapport à ce que je pense du terme "enfant indigo", entre autres, en rapport à mon expérience personnelle, et à la fois, reprendre de tes phrases, Claire, pour faire comprendre justement mon point de vue, et pour te répondre personnellement aussi.

D'avance, je m'excuse de la longueur du message.

Dans mes croyances, les termes « enfant indigo, cristal ou arc-en-ciel » désignent un certain degré d’éveil, mais ne sont absolument pas utiles, voire même pour moi, à bannir. Peut-être je vous semble très expéditive, mais je pense parler en connaissance de cause.
Je vous explique : avoir « un certain degré d’éveil » ne veut pas dire « avoir une meilleure maîtrise de soi », c’est là le danger, car avoir un certain degré d’éveil, çà reste un « esprit éclairé », au niveau de la tête, mais dans le corps, ici et maintenant, dans l’émotionnel, dans toutes les parties de nous-mêmes qui se manifestent, ce qui se passe est parfois très loin d’être « éclairé », très loin d’être en paix, en harmonie, et nous ne maîtrisons pas cette disharmonie, nous ne maîtrisons pas notre « gardien du seuil », nos mécanismes de défense, protégeant nos blessures. Comme nous ne le maîtrisons déjà pas dans nos mécanismes de défense – ce qui se voit passablement sur les forums - et que la plupart du temps, nous ne prenons même pas le temps de l’observer et de le mettre en lumière, il serait bien peu crédible de penser que ce « gardien du seuil » (ego), ne nous illusionne pas autrement encore.
Le risque de ces « blabla » sur les capacités, les caractéristiques de ces "catégories d'êtres", c’est de nous attacher à ces informations-là uniquement et, de ce fait, de rester en périphérie de nous-mêmes, à distance de nos propres blessures, de nous créer une sphère mentale confortable, qui balance la responsabilité sur ce « vilain monde » nous évitant d’entreprendre un travail intérieur alchimique, un travail de guérison, d’harmonie, des ces parties de nous qui sont en souffrance, afin que nous puissions rayonner « notre nouvelle conscience » de tout notre être et qu'elle prenne sa place sur terre.

Un maître ne s’autoproclame pas maître, du moins pas les vrais, et pourtant, ils ont une très grande maîtrise d’eux-mêmes, ils sont stables, équilibrés, pas comme nous. Ils ont fait un très long chemin, un long voyage en eux-mêmes. Ils pourraient s’autoproclamer ainsi, parce que c’est une vérité, mais ils ne le font pas. Comme ils se connaissent profondément et perçoivent les pièges, les manipulations de leur subtil « gremlins » intérieur – bien qu’ils ne lui jettent pas la pierre pour autant mais l’observent – ils insistent souvent sur le fait de « veiller », d’être vigilants, à l’inverse, ils ne s’inscrivent jamais sur des rangs supérieurs ou différents des autres. Si nous le faisons nous-mêmes, nous sommes tel le gland se pavanant devant le chêne, croyant qu’il n’est qu’un vulgaire bout d’écorce alors que si son champ de conscience était plus large, il percevrait dans sa conscience la grandeur du chêne, et tout le chemin qu’il a fait.

Dans ma perception des choses, c'est bien quand nous avons un degré d’éveil supérieur qu’il faudrait faire preuve de vigilance sur soi, car n’ayant pas assez travaillés la maîtrise de nous-mêmes et ne nous connaissant pas suffisamment, nous sommes susceptibles de nous illusionner, de prendre le chemin le plus facile et dès lors, de stagner. Au lieu de faire notre véritable travail, nous renforçons la dualité sur cette terre inconsciemment. Nous pouvons avoir du discernement sur nous, observer que nous percevons les choses différemment que ceux qui nous entourent, mais ce discernement ou les vérités qui sont pour nous des évidences, ne doivent en aucun cas être reprises par une autre partie de nous que l’on peut appeler « ego spirituel » qui nous poussera inconsciemment à nous attacher à ces comparaisons extérieures et nous détournera inévitablement de notre véritable mission.
Jésus disait : « que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite. » Comprendre – interprétation perso mais qui me parle -  « que ton ego ignore les révélations faites sur toi-même, tes projets divins pour l'humanité, tes intentions pures offertes à ce monde,... afin qu’il ne les reprenne pas pour son propre empire ». Par observation, j’ai remarqué en moi-même que si nous manquons de vigilance, une partie de nous aura vite fait de prendre nos intuitions et prises de conscience pour s’alimenter lui-même et nous illusionner.

Celles et ceux qui pensent que « les êtres indigos, cristaux, arc-en-ciel » est une secte sont, d’un certain point de vue, à notre service. Cessons ces appellations qui nous divisent alors même que nous parlons d’un amour donné sans condition, sans distinction à tout être, de manière égale, sans grandeur d’importance. Nous ne sommes pas crédibles.
Vous êtes des êtres qui ont dans leur cœur le souvenir d’une étoile, çà suffira comme définition. Tout être peut arriver à toucher du cœur « ce souvenir ». Tout être peut arriver à ces degrés d’éveil, et peut arriver bien plus loin s’il en a la volonté ! Si vous ne savez pas la couleur de votre aura, tant mieux, ne cherchez jamais à savoir, continuez d’avancer sans jamais rien vouloir savoir de vous-même qui pourrait commencer à nourrir le mauvais maître. Ne souhaitez aucune information sur vous mais observez plutôt vos mécanismes, vos blessures, vos réactions, apprenez à vous connaître dans votre chair, dans votre corps, ici et maintenant, car c’est là que nous sommes faibles, et votre conscience éclairée doit venir fortifier ce qui se passe dans votre corps.
Jésus a dit: « Veillez et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation. L’esprit est plein d’ardeur, mais la chair est faible. »

L’esprit peut être éclairé, mais notre mission est d’incarner cette lumière, dans notre chair, dans notre corps, dans chacune de nos cellules, maîtriser ce qui doit l’être, reconnaître et mettre en lumière ce qui peut l’être,  accepter et aimer ce qui demande à l’être pour guérir, donnons-nous un cadre pour grandir et ne nous arrêtons jamais sur nous autrement que pour faire ce travail intérieur, ne nous arrêtons jamais sur des informations, ne nous laissons pas prendre par « l’ego collectif spirituel », ne nous arrêtons jamais tout court ! Donnez-vous un très haut idéal, comme devenir un « soleil », qui donne sa lumière sans condition et sans distinction et gardez dans votre cœur cet idéal, qui vous aidera à ne jamais vous arrêter d’évoluer, mais ne vous reprochez pas pour autant de ne pas encore en être un, le chemin est long.

Il faut bien comprendre que vous n’êtes la transition que du moment où vous passez intérieurement cette transition vous-mêmes. Il s’agit d’incarner réellement votre nouvelle conscience. Si vous vous arrêtez sur vous, et qu’inconsciemment, vous laissez votre ego spirituel vous manipuler, vous n’aiderez pas ce monde à avancer. Regardez l’état du monde, et particulièrement le nombre d’êtres qui s’identifient à une structure intérieure qu’ils ne sont pas – croyances erronées, schémas de pensée, mécanismes de défense, automatismes -  qui sont coincés dans des cercles vicieux dans lesquels ils se recréent, encore et encore les mêmes conséquences extérieures. Croyez-vous que ces êtres vont se libérer de leurs chaînes en entendant que vous venez de telle ou de telle planète ? Croyez vous que çà puisse les faire avancer de leur parler de vos « différences »?  Il est important de se remettre en question.
Toute information sur vos caractéristiques leur est inutile pour être libéré de leurs chaînes. Cela risque même d’approfondir leur dualité. Ce ne sont pas des informations qu’il faut, mais des exemples, des êtres qui deviennent ce qu’ils veulent voir du monde.
Si vous avez encore fortement besoin que les autres vous comprennent à ce point, que les autres vous voient, vous respectent, qu’ils vous écoutent, si vous êtes révoltés du monde de par « sa noirceur », dans le désir de vengeance, en colère, en souffrance, dans la tristesse, dans le mal-être, comprenez qu’il y a là un problème en vous-mêmes avant tout, dont il faut s’occuper, pas dans le monde extérieur, mais en vous-mêmes. C’est que vous n’êtes pas stables, que vous avez de grandes blessures non guéries et du coup, vous n’êtes pas assez forts pour jouer les maîtres, pour dire vos vérités, car vous les exposerez à partir de vos charges émotionnelles, de vos mécanismes de défense ou qui servent à vous valoriser, et dans ce cas, vous ne ferez qu’approfondir la dualité, non seulement en vous-même, mais dans le monde aussi.

Typiquement Claire, tu écris avoir été rejeté par les autres. C’est une grande blessure chez toi qui s’est crée, celle de l’humiliation aussi. De ces blessures sont nées des pensées négatives : je me demande pourquoi je ne suis pas comme les autres. Parce que comme les autres, je serais enfin acceptée, je serais enfin aimée. Observons comment nous sommes en recherche de l’amour des autres, notre bonheur est conditionné par l’extérieur, alors que la Source, dans son infinie miséricorde a tant d’amour à nous offrir sans condition. Et pourquoi nous ne sentons plus cet amour ? Parce que nous nous en sommes coupés. C’est uniquement parce que tu t’es rejetée toi-même, que tu te sens seule, vois comme tu n’aimes pas ces parts de toi qui ne sont pas acceptées par les autres. Tu as créé, par-dessus cette blessure, des mécanismes de défense pour la protéger afin de ne pas la revivre, c’est la distance dont tu parles. Tu évites désormais de te confronter au monde, tu t’es ôtée toi-même ta place, par peur de revivre les blessures d’humiliation et de rejet. Ces blessures sont tellement douloureuses à vivre que tu restes éloignée de toute possibilité qu’elles se réactivent.
Tu décris des autres mécanismes en toi qui se sont crées : Essayer d’être comme les autres pour être aimé d’eux, qu’à un moment donné tu as manifesté et peut-être sont encore présents inconsciemment.

Tous ces mécanismes, qu’ils soient pour protéger une blessure ou être aimé du monde extérieur, ainsi que toutes les fausses croyances que nous avons inconsciemment validées sur nous-mêmes par la même occasion ( je ne vaux rien, je suis bête, je devrais être comme les autres, etc), étouffent notre âme, notre véritable nature, qui nous sommes vraiment. Du coup, nous ne pouvons plus être heureux.

Le seul moyen de ne plus se sentir seul, c’est de retrouver notre véritable nature intégralement. C’est de guérir nos blessures, parce que ces grandes parts de nous-mêmes souffrent, elles se sentent abandonnées, rejetées, seules, et elles le sont. Car au lieu de tourner notre attention sur elles, quand elles se manifestent, de les inonder d’un regard d’amour, de lumière, de douceur, nous posons ce regard sur le monde extérieur, nous nous détournons de nos profondeurs pour rester en périphérie de nous-mêmes, et nous allons condamner le monde extérieur, alorsqu’il n’y est pour rien à notre mal-être. Nous sommes nos propres ennemis.
Tu penses critiquer les autres dans leur manière d’agir, mais tu critiques davantage les parties de toi que tu n’aimes pas, que tu rejettes, parce qu’à tort, tu penses que tu serais plus heureuse si l’amour venait de l’extérieur et que ces parties de toi ne doivent plus se manifester, ne plus être comme elles sont,  sinon tu ne recevras pas cet amour.

Et c’est là que nous manquons la cible, car au lieu d’observer nos mécanismes, de les maîtriser et d’aller plonger dans nos blessures pour les guérir et les inonder à nouveau de la lumière dont on les a coupés, nous allons chercher une autre source de bonheur ailleurs, toujours à  l’extérieur, à savoir sur des forums, vers ceux qui « parlent » des enfants indigos, et qui vont comprendre nos différences, et qui vont nous aimer, eux... Seulement, ce n’est qu’une nouvelle dynamique de fuite.

Tu écris ne pas comprendre les autres, mais tu ne te comprends pas toi-même. Tu te juges beaucoup d’être ainsi. Il te faut réapprendre à accepter toutes les parties de toi qui ne sont pas comprises du monde extérieure, et les comprendre toi, parce que quelque part, tu es la maman de ces parties de toi en souffrance, c’est à toi de les ré-accueillir inconditionnellement. Ces parties de toi sont dignes d’être aimées, d’être prises dans leur bras, d’être comprises et soutenues. Deviens ta meilleure amie. Dans la lumière intérieure de notre être, nous ne sommes jamais seuls.


Ce n’est pas grave que les autres ne t’acceptent pas, Claire. Ces autres sont dans des mondes intérieurs différents du tiens, ils ne peuvent pas te voir, ils ne voient qu’au travers leurs propres schémas. S’ils n’ont pas été en contact en eux-mêmes avec certaines richesses, ils ne les verront pas à l’extérieur.
Acceptons le monde tel qu’il est et laissons les autres à leur niveau de conscience. Ce n’est pas à eux de changer, c’est à nous. Ces autres actuellement se sentent peut-être comme « des poissons dans l’eau », mais un jour ou l’autre, leur enfer intérieur remontera à la surface, c’est certain, ils n’auront d’autres choix que de s’en occuper aussi sous peine d’être très mal en eux-mêmes, d’être en souffrance constante. En attendant, c’est à nous de montrer le chemin car c’est à nous que cela arrive. Notre évolution ne veut pas dire que nous seront exempt de problème sur notre chemin, notre évolution veut dire que toutes nos crucifixions intérieures – les mécanismes que nous nous sommes crées-  nous insupportent due à notre nouvelle conscience, contrairement aux autres qui s’identifient à elles et qui n’ont de ce fait, « pas de problème, pour l’instant ». Si elles nous insupportent, c’est que nous devons nous en occuper, les soigner, les guérir, afin de nous donner notre place sur terre et par là même, donner à la lumière en nous l’occasion d’éclairer le monde, d’elle-même.

Ta mission première, c’est d’observer les mécanismes que tu t’es crées pour protéger cette blessure de rejet et celle de l’humiliation, dans ton corps, à chaque fois qu’ils se manifesteront. Quand tu les vois arriver, tu tentes de les maîtriser, parce que ces mécanismes, soit ils consisteront à diriger ton attention ailleurs (aller manger, par exemple, regarder la télé, etc. ) pour anesthésier ta souffrance, ou encore de garder distance des autres pour éviter d’être confrontée à cette souffrance de rejet et d’humiliation (c’est la fuite), soit ces mécanismes feront en sorte de reporter la faute, la responsabilité sur les autres (c’est l’agression). Observe-toi patiemment dans tes réactions intérieures, çà peut prendre un certain temps avant que tu perçoives quelque chose. Tu peux aussi demander à l’univers qu’il t’aide à te voir. Dès que tu comprendras davantage un de tes mécanismes, tente, dans la douceur, dans la compréhension, sans te juger, de prendre un autre chemin quand celui-ci se manifeste, de le maîtriser, afin de pouvoir plonger dans la blessure qu’il protège, et de rester avec, comme tu resterais avec ta meilleure amie. Comprends bien que ce n’est pas une honte. C’est un mécanisme de défense que tu as crée pour te protéger, mais ce sont ces mécanismes qui étouffent ton âme et qui ne lui permettent plus de prendre sa place ici-bas. Le but est que tu te retrouves et que tu t’aimes totalement. Il n’y a d’autre façon pour nous guérir que de voir ces mécanismes en nous qui nous limitent, de les maintenir et de faire le choix de rester avec soi, de plonger dans nos blessures de rejet, d’humiliation, pour les ressentir, rester avec elles, en ayant foi que notre conscience éclairée laisse passer la lumière et qu’en portant notre attention sur ces parties de nous blessées, nous faisons « couler » la lumière sur elles pour les envelopper d’amour et de paix. Quand tu seras progressivement libérée de ces mécanismes de protection parce qu’ils n’auront plus lieu d’être, parce que tu auras guéri tes blessures, eh bien, tu retrouveras d’emblée ta place sur terre.
C’est un chemin difficile, mais tu as la force de le faire, comme nous tous. Sache que nous devons tous passer par ces transmutations intérieures, si nous voulons atteindre un bonheur qui n’est pas conditionné, qui est un état d’être, et si nous voulons aussi changer notre réalité extérieure.

Personne ne vit des situations plus dures que ce qu’on est capable de supporter, tu as accepté cette vie-là, tu savais que tu serais accablée, mais que tu serais capable de la supporter. Tu t’es donnée à vivre des blessures, et tu es bénie en cela, car c’est le travail que tu vas pouvoir faire dessus qui t’enrichira d’intelligence de cœur comme aucun livre ne t’enrichira jamais. Les blessures que tu as, je les ai aussi et je n’en ai pas fini moi-même avec elles, mais çà avance et c’est possible, tout est modelable en nous. J’ai lourdement perdu ma place moi-même à force de m’être inconsciemment crucifiée à l’intérieur. J’ai compris que j’en étais responsable, mais que ce n’est pas une honte et qu’il n’y a pas à se juger non plus. Nous devons apprendre à nous connaître nous-mêmes, c’est primordial. Je sais que ce sont des paroles qu’une partie de nous ne souhaite pas entendre : plonger dans sa blessure, rien de plus douloureux ! Mais c’est l’accès à notre bonheur, c’est aussi la part qui est la nôtre, pour l’avènement du paradis terrestre : la paix doit d’abord passer par toutes les parties de nous-mêmes, afin qu’elle puisse se manifester à l'extérieur. Notre conscience éclairée ne vaut rien à elle seule, il faut qu’elle puisse être, exister, au travers toutes les cellules de notre corps, toutes les parties de nous-mêmes.
Personne ne nous guérira à notre place. Mais il faut comprendre que si nous avons une conscience plus éclairée et que nous avons vécu une enfance disharmonieuse comme la tienne, alors, nous avons une grande tâche à accomplir, mais aussi une réelle force intérieure, ainsi que les outils nécessaires pour nous guérir nous-mêmes. En nous, il y a des êtres qui sont prêts à nous soutenir dans ce travail de guérison et d’harmonisation intérieure, mais il faut que nous daignions diriger notre attention sur les parties de nous en manque d’amour, que nous avons inconsciemment rejetées et abandonnées.

Il serait génial que plus d’êtres se rendent compte du travail qu’ils ont réellement à faire, de leur vraie mission, et que les réseaux qui se mettent en place, cessent de mettre l’accent sur toutes ces différences qui nous divisent plus qu’autre chose et qui ne changent rien au monde. En soi, nous avons exactement le même travail à faire que tout le monde, et si nous sommes dotés d’une conscience plus éclairée, c’est justement pour que nous le fassions, ce travail alchimique intérieur (se changer soi-même), pas que nous tombions dans les mêmes pièges que les êtres qui n’ont pas cette conscience. Apocalypse veut dire « révéler, mettre à nu ». Ce sont nos schémas de pensées, nos mécanismes, nos blessures, que nous devrions mettre à nu, mettre en lumière, sans honte, sans peur, nous amener à la transparence.

Vous avez plus de lumière que d’autres à transmettre, c’est un fait, mais plus la lumière est forte en un être, plus ses malaises, ses perturbations peuvent être grands si celui-ci a vécu une enfance et/ou une naissance difficile et s’il a reçu de ses parents un héritage lourd à porter. C’est le cas pour une majorité. Et ces êtres ont besoin de s’occuper d’eux, de leur état émotionnel avant toute chose, et d’incarner totalement, ici et maintenant, leur conscience nouvelle, au risque de la perdre en s’égarant. Vous avez besoin d’un cadre qui vous équilibre que peuvent vous donner de vrais maîtres, et c’est dans ce travail d’accueil de toutes les parties de vous-mêmes en souffrance, qui ne sont pas en paix, que vous ferez votre part pour l’avènement du paradis terrestre, ce n’est pas en vous autoproclamant différent et en vous soutenant les uns les autres inconsciemment dans ces schémas égotiques qui vous font stagner. Ne manquez pas la cible, soyez de vrais guerriers car vous en êtes ! Si vous ne changez pas vous-même, si vous ne vous occupez pas de vos blessures, personne ne le fera et ce monde mettra plus de temps à changer, car vous êtes actuellement les plus conscients pour le comprendre et le mettre en pratique. Nous sommes en grand nombres et c’est aussi notre force, si assez d’êtres comprennent que c’est là leur mission et font un travail de transmutation intérieure fréquemment, l’extérieur se changera aussi plus rapidement. La mission, c’est le chemin, et le chemin n’est qu’en soi.

Vous êtes dotés des meilleurs outils qui soient : Votre volonté, pour vous observer, et plonger dans vos blessures pour les transmuter et les guérir, votre détermination, votre persévérance dans l’effort et la maîtrise de vous-même et votre foi… sont vos plus belles caractéristiques,… Il n’y a pas de purification sans souffrance, mais c’est la voie à suivre. C’est en cela que nous devons nous soutenir, nous soutenir pour faire le vrai, le juste travail alchimique intérieur. Nous ne sommes pas un travailleur de lumière sous prétexte que nous sommes thérapeutes, indigo, gourou, que nous avons 40 ans d’expérience dans un domaine ou 3 diplômes... Un vrai travailleur de lumière, un vrai guerrier, est un être qui utilise toute sa réalité extérieure, ce reflet de lui-même manifesté, afin de s’observer, d’apprendre à se connaître, de voir ce qu’il a à changer en lui, pour transmuter ses parts de lui-même, et alors, sa réalité extérieure changera elle aussi.
Un être renouvelé, pour un monde nouveau !

A nous d'jouer  cheers .

Avec mes encouragements et mon soutien.
Mon cœur t’accompagne, Claire, et chemine avec celui de Tous.
Merci d'être.

Chaleureusement,
Anne-Lise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfant indigo ou pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfant indigo ou pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piñata / pignata anniversaire enfant
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» UN poeme pour un enfant
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre
» Elisabeth Röhm sur TF1 : dans Mon enfant a disparu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Suisse des Travailleurs de Lumière :: Espace de partage :: Discussions-
Sauter vers: