Forum Suisse des Travailleurs de Lumière

Forum suisse d'échange et de rencontre pour les travailleurs de la lumière, les guérisseurs, les thérapeutes et toutes les personnes travaillant avec l'énergie d'amour désirant partager opinions, expériences et pratiques.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je me représente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Je me représente   Lun 13 Fév - 23:59

Bonjour à tous et à toutes,

Je ne sais pas si cela se fait ou non mais je me représente. Il y a de ça 3 ans j'ai découvert ce site et j'ai plongé mon espoir de vivre à l'intérieur, presque comme dernier recours. Je me faisais appeler "âme-perdue_C4R0", et avec mes 14 ans, j'avais déjà beaucoup de connaissances sur le monde dans lequel ont vit, je souffrais tout de même, mais j'étais loin de me douter les épreuves que j'allais endurer dans le futur.
Me voilà dans ma 17ème année, et comment vous dire... Il y a du chemin de fait ! Je ne suis par restée active dans ce forum car je n'étais surement pas prête à cela, ou ce n'étais pas le bon moment. Mais aujourd'hui j'ai grand besoin d'aide, d'aide de la part de gens qui me comprennent et croient aux même chose que moi. Avant de vous expliquer mes problèmes en détails, je préfère vous éclairer sur ce qui s'est passé pendant ces trois années d'absence.

Je dirais que ma dernière année de collège n'a pas d'importance, et pourtant elle restera la plus joyeuse et la plus heureuse des trois années. Je passerais donc à ma première année de lycée où ma descente au enfer à commencée. J'avais assez peur d'aller au lycée, et c'est pour cela que j'ai choisis un Bac Pro dans le secteur des métiers de la mode. J'apprenais à coudre, et les premières semaines d'apprentissages furent pour moi un bonheur inespérée. J'avais trouver ma voie, mais d'autres jeunes filles en ont décidé autrement. Je suis une personne sensible et fragile et ces personnes ont su trouver très vite ma faille pour me faire tomber. Je ne sais pas pourquoi, et je ne le saurais surement jamais mais elles ne me portait pas dans leurs cœur, et pourtant je ne leur faisait rien de mal, je ne leur parlait presque pas. Je me faisait toute petite, rien d'autre.
Ces jeunes filles ont commencer à m'insulter autant pendant les cours qu'en dehors. mes moindres faits et gestes étaient moqués. Je m'enfermais petit à petit dans ma bulle, et les laissait faire. Je les laissais simplement me détruire avec de simples mots. Cela peut paraître dérisoire mais c'était surement la seule et unique attaque qui pouvait me toucher. J'allais de moins en moins à l'école, tellement cette situation me rendait malade. Un jour, a mère me demanda ce qu'il n'allait pas. Elle remarquait bien qu'au fond cette joie que j'avais d'aller au Lycée en début d'année c'était éteinte. Je lui parlait de mes problème, et sans attendre elle demanda à parler à ma CPE. Pendant des mois, ce fut la même chose. La CPE arrangeait les choses, les filles se calmait, puis recommençaient de plus belle. Je ne m'étais toujours pas reconstruite, et les mots devenaient encore plus blessant qu'avant.
Un jour alors que j'étais allée courageusement en cours, j'ai eue un accident en EPS. Rien de grave en soit, mais au fond de moi j'éprouvais l'urgence totale de rentrer chez moi. Je ne suis pas retourné au lycée pendant deux semaines, puis les deux semaines suivantes c'était les vacances. Pendant un mois alors je n'avais pas mis les pieds au lycée, et ma CPE décida dans un dernier recours que suive un PAI, car mon absences, mes crise d'angoisses, et mon mal être ne pouvait pas durer. Avec l'infirmière du lycée je proposais pendant une semaine les cours auxquels je me sentais assez forte pour y assister. Ma CPE et mon infirmière, informèrent ma classe que j'avais des problèmes et que le seuls moyens d’assister au cours, c'était le PAI. Je dirais qu'une chose ma aidé, c'est que je ne me sentais pas à ma place au Lycée, il y avait trop de gens, et je m'y sentais trop différente. On justifiait mes crises d'angoisses et mes absences sur ce mal-être dans le lycée. Les filles me foutaient la paix, j'allais au lycée comme je pouvais.
A la fin d'année, avant un stage de deux mois, les filles m'ont accusé de "foutage de gueule". Que j'utilisais le PAI que pour louper les cours que je n'aimais pas, ou les contrôles. Moi j'essayais juste de poursuivre ma formation, et d'éviter les ennuis, et j'avouerais que cette dernière remarque me brisa encore plus. L'infirmière organisa une sorte de réunion avec les filles qui m'ont accusé, et j'expliquais tant bien que mal mon mal être, sans évoquer le mal quelle me faisait chaque jours. J'ai finit l'année avec cette réunion, je pensais que tout était arrangé...

Année scolaire 2011/2012 : Je m'encourage a revenir au lycée. Joyeuse et, je le pensais, reconstruite. Le bonheur fut de courte durée quand le harcèlement continua. Cette année nous étions une classe mélangée avec d'autres garçons, et ma réputation était faite. Insultes, moqueries, sourires hypocrites. Je continuais sans PAI, comme l'année précédente jusqu'au jour au mon seul désir était de me suicider. J'ai fait semblant pendant deux mois que tout allait bien. Ce jour, alors que cela en faisait plusieurs que je n'étais pas retournée au lycée, ma mère m'emmenait là-bas. Tout le long du trajet je m'encourageais à être forte, que j'allais y arriver. A deux kilomètres du Lycée, j'éclate en sanglots. Ma mère me dit que ça ne suffira pas qu'il faut que j'aille au lycée. Jusqu'au moment où je craque et lui dit mes intentions de suicides. Je savais que ma mère n'avait pas l'intention de me mettre au lycée, elle voulait que je craque, que je dise tout. C'est après avoir pleurer toutes les larmes de mon corps en avouant que je ne pourrais plus jamais retourner là-bas, que je préférais mourir, que ces mots furent pour moi une sorte d'apaisement : "C'est finis, tu n'iras plus là-bas." J'avais 16 ans, l'âge légal pour quitter l'école.

Les procédures faites, j'ai quitté officiellement l'école le jeudi 3 novembre 2011.

La peur du lycée c'est évanouie doucement mais au mois de décembre j'allais mieux. Je vais mieux dans le sens que la torture que j'ai subit là-bas à cesser, mais 3 mois après je ne sais plus où j'en suis.
J'ai perdue confiance en moi, même si je la reprend peu à peu, chaque jours. J'ai du mal à aller sur ma machine, alors que j'aimais ça. Je ne sais plus vers qui, vers quoi me tourner. Des fois je me demande où je trouve la force de rire et de vivre, alors qu'en évoquant ce passage de ma vie les larmes sont au rendez-vous.
Je me change les idées, mais j'ai qu'une seule envie c'est de trouver au fond de moi quelque chose à quoi me raccrocher. On me dit la couture, je n'ai pas encore assez confiance en moi. On me dit l'écriture, je réponds que ça va, ça vient. On me dit les cours, j'avoue que je ne sais pas si j'en ai encore la force. Je vais au code (conduite accompagnée), à reculons.

J'ai envie de faire, mais en même tant la seule chose dont j'ai réellement envie c'est de me plonger dans le sommeil à travers des rêves utopiques.

Ma mère est toujours à l'écoute, est dans la même situation que moi. Le rien. Elle compatis, et comme moi cherche la solution.

J'éprouve le besoin de changement, d'évènement joyeux qui pourraient m'aider à avancer.

Je me demande comment j'arrive à vivre, alors qu'à chaque que je regarde ce que j'ai fait de ma vie, je réalise que je n'ai fait que la détruire. Je suis complètement bloqué.

Trouver de l'aide ici serait comme un miracle qui viendrait égayer ma vie. Voilà je m'excuse pour cette longue présentation, mais si vous regarder ma première vous voyer que sur le point de la confession je n'ai pas changer. Je remercie ceux qui ont eu le courage et la patience de me lire.

Je finirais par un : Merci pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
idaho



Nombre de messages : 3
Localisation : lausanne
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Je me représente   Mar 14 Fév - 0:52

Salut,

Je suis "fraîchement" inscrite sur ce forum, mais je vais quand même me permettre une petite ébauche de réponse..
Je connais mal le système scolaire français, mais c'est sans importance; actuellement, est-ce que tu aurais la possibilité de partir à l'étranger ? ou changer de région ? ou de "casser" un peu ton quotidien ?

Personnellement , le fait de "couper" franchement dans mon environnement habituel m'a beaucoup aidée ..
Car selon moi, ce n'est pas une activité (couture, écriture, ou autre ) qui changera fondamentalement la situation..

Pour moi, je sais que me faire violence face à mes vieux démons ne fonctionne pas toujours, par contre travailler "à neuf", oui, ça me permet d'évoluer beaucoup plus vite.. même si certains problèmes sont un peu esquivés ; l'essentiel est là, c'est à dire que je reste "vivante" avec mes failles et mes forces, mais vivante !
Avec le temps, j'ai regagné peu à peu confiance, les mauvaises expériences ou déceptions (moi-même ou les autres) auxquelles je me confronte prennent une dimension beaucoup plus restreinte..
mais surtout , j appréhende le monde , "les autres" avec moins d'anxiété, et logiquement, je suis moins atteinte par tout ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Reponse   Mar 14 Fév - 1:07

Bonsoir, et merci pour ce partage.

J'ai déjà songer à faire une coupure et changer un peu de vie pour l'affronter différemment. J'ai déjà parler de mes intentions de voyage à ma mère, qui n'est pas contre, mais je pense que mon père ne sera pas de cet avis, il riras et c'est tout. J'ai déjà songer également à prendre un appart', mais je suis encore jeune, et je pense qu'être loin de ma mère me sera difficile car c'est la seule vraiment qui est dans la même optique que moi. On se comprends et me séparer même pour pas longtemps, me semble difficile à envisager alors que je suis dans une période où j'ai besoin d'être entouré par des personnes qui comprenne et qui m'aide comme ils peuvent.

Merci tout de même pour cette réponse. Peut-être qu'un jour je trouverais le courage de "coupé", et qu'ensuite j'irais mieux, mais je sens qu'au fond de moi, pour le moment je ne suis pas prête.

Merci, encore une fois et bonne soirée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
idaho



Nombre de messages : 3
Localisation : lausanne
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Je me représente   Mar 14 Fév - 1:29

Quand je parle de "partir", ce n'est pas de t'isoler, quitter ta mère (qui semble t'être d'un grand soutien), encore moins de prendre un appartement seule (très jeune !), mais peut-être être ailleurs quelques temps;
il y a des centaines de solution , parfois très simples, et qui ne nécessitent pas forcément de tout chambouler.


Tu fais allusion à ton père; la famille, c'est encore un autre débat si j'ose dire...
Mais la famille, au sens où la société nous "l'impose" , n'est pas indispensablement bienveillante...
et dans ces cas-là, il n'y a pas des centaines de solutions... par contre, sur ce que TOI tu peux faire, oui !

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Réponse   Mar 14 Fév - 1:48

Merci encore pour ce message Smile

J'essaierais de penser à me trouver peut-être un lieu de réconfort où je pourrais oublier mes soucis, ce qui serait un bon début.

Et puis pour ce qui est de la famille, je me suis peut-être mal exprimé. Mon père est présent et m'aide comme il peut. Il sait que ma mère, ma sœur, et moi sommes dans une optique spirituelle, et l'accepte. Les seules choses qu'il le bloquent sont ces peurs. Quand je dit qu'il me rirait au nez c'est dans le sens qu'il verrait tout les points négatifs (argents, jeunesse, "ce n'est pas normale") en premier ce qui le freinerait quant à sa décision. Voilà je voulais juste rectifier cela.

Une nouvelle fois bonne soirée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taniel

avatar

Nombre de messages : 127
Age : 33
Localisation : Entre Nantes et Rennes
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Je me représente   Mar 14 Fév - 13:00

Bonjour aventurine. Une chose est sûre, les années d'éducations (collège et lycée surtout) ne sont pas faciles à vivre pour tout le monde. Durant le collège et la première année de lycée j'ai vécu un peu la même chose que toi mais pas de manière aussi forte.

Il suffit parfois qu'un camarade de lycée connaisse quelqu'un de ton ancien collège ou lycée (et qui lui ou elle t'embêtait) pour que la mésaventure continue. Mais ce que j'ai observé c'est que ces situations se présentaient lorsque les "agresseurs" étaient en groupe. Seuls, leur attitude était bien différente même si il y avait quand même les "gros durs" qui eux agissaient de la même manière seuls mais avec toutefois moins d'insistance.

En tout cas ta mère est vraiment d'un grand soutien et c'est une chance pour toi. Personnellement je n'ai jamais parlé à ma famille de ce qui se passait (les incidents n'étaient pas quotidiens pour moi contrairement à toi) mais bon assez parlé de moi ce n'est pas le sujet principal.

Comme idaho l'a dit tu peux changer d'environnement. C'est une bonne solution mais les problèmes que tu as eu auparavant seront esquivés mais pas tous réglés. Après tu peux travailler sur toi pour que , si tu rencontre encore quelqu'un qui te cause des ennuis, tu ailles confronter cette ou ces personnes en leur demandant le pourquoi de ces ennuis.

Il y a aussi un autre moyen mais ne l'ayant pas testé je ne saurais dire si ça fonctionne souvent. Ce moyen c'est le pardon "absolu". Un simple sourire, quelques mots bien choisis (mots positifs hein Wink ) peuvent déstabiliser tes assaillants et leur faire abandonner l'idée de s'en prendre à toi. Mais là encore c'est à tester.

Quoi qu'il en soit j'espère qu'à partir de maintenant tu puisses vivre sans être la victime d'autres personnes. D'ailleurs ça me fait penser à la "loi d'attraction" où on vit ce à quoi l'on pense plus ou moins inconsciemment (en clair plus tu penses aux douloureux moments d'insultes etc plus tu vas les vivre)

Enfin bon si jamais tu as des questions , n'hésite pas nous y répondrons avec plaisir. cheers

Au plaisir de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Réponse   Mar 14 Fév - 15:15

Bonjour et Merci beaucoup pour ces conseils.

Je leur ai un peu pardonné car je sais que vers la fin je me suis mise des barrières toute seule (en m'attirant des ennuis). Maintenant c'est vrai que c'est "l'après" qui est dur car je suis dans le rien, le flou total et je patauge un peu. Les idées s'éclaircissent mais je n'ai pour l'instant aucune chose à laquelle m'accrocher. Je garde espoir et n'hésiterais pas à vous demandez conseil.

Merci encore, et bonne journée ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendrickx



Nombre de messages : 51
Age : 31
Localisation : France, 37 region centre
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Slt   Ven 17 Fév - 17:06

Bonjour aventurine, bon je te previen ce que je vais te dire fait un peu cliché mais se qui ne te tue pas te rend plus fort mais pour que sa marche il faut se relevé, tu a TA vie! le lycee et ce qu'il si passe est secondaire et ne Doit pas influencer ta vie. Je sais que c'est dur je me suis beaucoup fait tapé dessus en primaire (1 ecole) et au college (2 college) ensuite je suis rentré en lycée general et la ba rien a voir les gens casse couille doivent pas avoir le niveau ou trop peu^^ bon la avec pote qui etait lui parti dans le pro on c'est mis a fumé et je parle pas de tabac du coup en 1ere je fumé deja trop (matin midi et soir) j'etait en section scientifique science de l'ingenieur spé physique chimie, le truc quand tu fume c'est que sa te detend telment que faut se concentre 3 ou 4 fois plus pour comprendre la meme chose que quand tu est net... Enfin bref j'ai trop foiré mex cour et au debut de ma terminal je me suis baré en bac pro elec la ba misere des connard ds tous les sens les gens un peu a ''par'' sont completement ecrasé enfin en arrivant yen a bien quon essayé ils n'ont pas essayé 2 fois faut les calmé direct s'imposé caché ses peurs c'est tres importan, autre chose essai peut etre de prendre ces experience dans le sens ou elles t'aporte une chance d'apprendre a te protegé dans le monde actuelle d'apprendre a géré ce genre de probleme... Tu est une personne qui a l'aire tres douce je dirais presque innocente vraiment je pense qu'il faudrai que tu arrive a deconnecté ton cerveau et a vivre tout simplement la vie c'est aujourd'hui, hier ne sert qu'a en tiré des lessons ... Detend toi et vie tout simplement trouve un mec sor amuse toi, je sais que se n'est pas forcement facile mais au moin sa marche vie ta vrai vie tu passera vite au dessus des probleme du lycée... a bientot .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Réponse   Ven 17 Fév - 19:43

Merci Hendrickx,

Ça m'aide beaucoup de savoir que je n'ai pas été la seule dans cette situation. Maintenant, j'essaye c'est vrai de me renforcer et d'éviter de me laisser marcher sur les pieds. Ce n'est pas toujours évident mais j'essaye.

A bientôt, et merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendrickx



Nombre de messages : 51
Age : 31
Localisation : France, 37 region centre
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re   Ven 17 Fév - 23:14

Et c'est tout a fait normal de craqué la pression doit bien sortir^^ plus sa sors moin sa fait de mal a l'interrieur, ensuite essai de bien prendre les evenements qui t'arrive je veut dor par la que generalement on conssidere comme une ''bonne nouvelle'' l'aquisition d'un bien materiel alors que les ''mauvaises nouvelle'' sont plus souvent la perte d'un bien ou une agrression quel quel soi, alors que ces evenement nous font grandire nous apportes des ellements pour nous construite mais meme pour nous detruire (psy) pour mieu recommencer et au final ressortir de sa plus mature que jamais certe il faut des mois voir des annees avant de ce rendre compte des changements et donc pour comprendre certains evenement mais ai confiance en la vie elle te fait peut etre passé des epreuves mais c'est pour que tu puisse affronté ton futur mieu armé, dans les evenements de ta vie passé ne vois se que tu a perdu la soufrance est secondaire (j'avou facil a dir mais je m'efforce de pennsé comme sa meme si cela ne m'empeche pas de craqué) vois ce que tu en a ressortit de bon et il y en a toujour crois moi il faut juste oublier la soufrance et vraiment vouloir le voir. bon c'est sur se n'est pas une solution miracle a tout tes probleme mais je pense bien que tu a concsience qu'il te faidra du temp et des effort et c'est le plus important!!! C'est la clef pour evolué ^^ bon courage aventurine et si tu a besoin de parler tu sais ou me joindre^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Réponse   Sam 18 Fév - 1:12

Oui, c'est vrai que je me rends compte que ça prendra du temps. Mais je suis toujours mieux qu'avant, donc je suis plus patiente.
Je n'hésiterais pas te joindre en ça de soucis.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'aide depuis que je suis revenue sur le forum. Sincèrement, tout ces conseils m'aide beaucoup et je retrouve le sourire.
Un GRAND MERCI au Forum, également ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fliviy

avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: J'arrive après la tempête   Mer 4 Avr - 11:54

Bonjour Aventurine,

Tout d'abord, une demoiselle qui se nomme d'après une pierre ne peut pas être si mauvaise que cela ^^

L'aventurine est une pierre de prospérité, qui aide à faire le bon choix, calme les colères et aide à rendre clair ce qui est embrouillé, mais tu dois le savoir .... Wink

La vie du Collège et du Lycée en France est ce qu'il y a de plus difficile, ces années où l'on te traque parce que tu es........................... différent(e), simplement pas comme eux !

J'ai aussi souffert, mais par chance, j'étais grand de taille, et personne n'osait se frotter à moi (bon, il est vrai que je subissais pas mal de pression du style "on va te tuer à la sortie", ou ce genre de truc, mais ça n'allait jamais très loin en fait. Je me suis pris deux ou trois coups de poings dans les dents, mais un acte civil que de porter plainte, en identifiant les coupables au poste de police le plus proche, et de faire constater les dégâts par un dentiste ou un médecin, rien de plus efficace.

Je n'ai pas des parents très ouvert spirituellement, plutôt dans le monde scientifique pur, qui ne comprennent pas mes choix de vie, mais ce sont mes parents, et en cela, ils tendront toujours à m'aimer, et à me comprendre. Mon végétarisme les fait déjà manger moins de viande, et plus de légumes ^^.

Les pressions du Lycée sont parfois les plus dures, mais il faut compter que ce n'est qu'une étape de ta vie, 3 petites années, soit 3 années d'enfer, soit 3 année de paradis, c'est rarement neutre pour des gens sensibles comme tu sembles être.

Ce qui compte, c'est de ne pas tenir compte des autres. Et je sais que c'est difficile, crois moi...

Il faut que ça rentre par une oreille, et que ça ressorte par l'autre (sans s'accrocher au moindre neurone)

Changer d'environnement pourras te faire du bien, mais penses aussi que tu sera loin des gens que tu aimes, ça veut dire que si tu te fais encor embêter, tu n'auras aucun point d'appuis...

Tu aimais la coûture, fais-en pour ton plaisir, pas pour quelque chose qui concerne l'extérieur, pour lequel tu auras uen pression de vouloir que ça soit parfait pour queles autres le voit, et t'applaudisse.

Trouve toi un cercle d'amis, je suis sûr que tu n'est pas la seule "spéciale" dans ton bled.

Je sais que je n'ai rien dit qui puisse t'aider directement, mais ej t'enverrai un MP dans l'aprem à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventurine

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 22
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Réponse   Jeu 5 Avr - 12:37

Merci pour votre réponse Fliviy,

Vos conseils auraient pu me servir si j'étais encore au lycée, mais lorsque je suis revenue sur ce site j'étais partie de l'école. Les insultes de ces filles n'étaient pas seulement des petits pics qu'elles me lançaient, c'était du harcèlement. Je n’emploie pas les grands mots car a la base je ne pensais pas que c'était ça, mais ma CPE, mon infirmière, mon médecin m'ont dit que c'était du harcèlement.
Cela faisait déjà un an que je supportais ça, et je n'en pouvais vraiment plus, je n'avais plus envie de vivre. j'ai préférer partir, plutôt que de faire des bêtises. Maintenant je vais mieux, mes parents accepte ma situation et ils me laissent le temps.
Voilà merci tout de même d'avoir pris la peine de répondre à mon message, mais il s'est passé déjà beaucoup de chose et je vais vraiment mieux ! Smile

A bientôt !

P-S : Au sujet de l'aventurine, cette pierre est la première que j'ai eu, et je l'ai acheté a un moment où je n'étais pas forcément très ouverte. Mais maintenant je ne peux pas m'en séparé, elle fait partie de moi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je me représente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me représente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Suisse des Travailleurs de Lumière :: Espace mise en route :: Présentation des membres-
Sauter vers: