Forum Suisse des Travailleurs de Lumière

Forum suisse d'échange et de rencontre pour les travailleurs de la lumière, les guérisseurs, les thérapeutes et toutes les personnes travaillant avec l'énergie d'amour désirant partager opinions, expériences et pratiques.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De l'efficacité du boddhisatva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: De l'efficacité du boddhisatva   Lun 7 Mai - 13:13

Bonjour à tous,

Je souhaite répondre à Fliviy sur le sujet des boddhisatvas qu'il a abordé dans un autre post.

Selon ta définition, les boddhisatvas sont des êtres parvenus à l'éveil et qui souhaitent aider les autres à s'éveiller à leur tour.

J'ai une définition légèrement différente, qui me parait plus "intéressante". Selon d'autres hypothèses, la figure du boddhisatva représente des êtres retardant leur éveil afin d'accompagner les autres à l'atteindre. Ce sont des personnes qui connaissent l'existence du nirvana, qui ont la foi en quelque sorte, mais qui préfèrent se corrompre dans le samsara afin d'aider les autres.

J'aime bien l'image de l'escalier. Comment quelqu'un qui a atteint le sommet de l'escalier peut-il aider efficacement son frère à monter? En descendant à son niveau pour lui tendre la main. Je constate dans ma vie quotidienne à quel point il est difficile d'aider une personne très "endormie", dont les pensées incessantes obscurcissent son esprit. Peut-être qu'être efficace signifie aider celui qui est juste derrière soit à atteindre son niveau. Et de prier pour les autres qui ne peuvent comprendre nos paroles ou nos actes bienveillant.

Mais alors l'extrême difficulté, je trouve, tient dans la place que l'on choisit de prendre dans ce monde. A la manière du sage qui se retire du monde pour toucher l'illimité, quand méditer? Quand redescendre de sa montagne? Quand prendre le temps de parler avec son entourage? Quand faire silence?

Je commence à prendre conscience de l'importance du libre arbitre et de la latitude que l'on doit laisser aux autres. Avant je m'énervais de l'obscurité des pensées de certains de mes proches. Maintenant j'essaye de faire preuve de plus de retenue car cela est souvent interprété comme de l'arrogance.

Ma question pour Fliviy et bien sûr pour tous les autres: Comment définir l'efficacité du boddhisatva ou du travailleur de lumière? Comment tenter de l'améliorer pour faire grandir l'humanité?

Merci de vos contributions.

Julien_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hendrickx



Nombre de messages : 51
Age : 31
Localisation : France, 37 region centre
Date d'inscription : 06/10/2011

MessageSujet: Re   Lun 7 Mai - 14:41

Je suis totalement de ton avis julien le plus efficasse est d'aider a avanver quelqu'un qui nous suis de pres, pour les autres sa ser a rien de s'obstiné on peut essayé de leur insuflé une idée et les laissé se debrouillé avec^^.
Ensuite pour tenté de repondre a ta question je pense que l'on fait naturelement donc sans s'en rendre compte ce travail la difficulté est que lorsque que l'on s'en rend compte il faut prendre le control conscient mais observe ta vie vois se que tu fait de bien sans t'en rendre forcement compte rend conscient ton inconscien en fait tu fait deja certainement ce qu'il faut... Le reste du temp tu doit travaillé sur toi pour continué a avancé...
J'espere que m'a reponse t'aura aidé bonne continuation a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Lun 7 Mai - 15:32

Merci Hendrickx. Oui ta réponse m'aide parce qu'elle participe à confirmer mes suppositions Wink

Le travail sur soi est l'essentiel, je m'en rend bien compte comme toi. Après ce n'est pas toujours facile de savoir dans quelle direction aller. D'où la question que je vais poser sur un autre post à propos du maître spirituel.

Julien_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Fribourg
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Lun 7 Mai - 17:53

ha ha ha... évidemment après nos discussions tu penses bien que j'ai mille trucs à dire... mais on en parlera dans "Discussion" "Maitre spirituel"...

pourquoi je ris en fait car une partie de ta définition m'a fait penser aux enfants indigos. On dit que les indigos sont là pour montrer la voix et qu'ils savent qu'ils viennent d' "ailleurs".... (je résume très très très beaucoup mais j'vais devoir y aller donc...)

bref.. ce sourire dons pour dire que tout se rejoint un peu. Et c'est comme je tentais d'expliquer à un jeune homme sur le sujet "enfant indigo"... un se sentira plus à l'aise avec indigo, l'autre préférera boddhisatva ou va savoir quoi d'autres encore mais au final ça me parait assez être la même chose... ce sont les mots qui changent pour correspondre aux gens en fonction de leurs croyances et certains mots raisonnent plus pour un que pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Lun 7 Mai - 18:14

Je vois aussi une certaine similitude entre les définitions des enfants indigos et celle des boddhisatvas.

Cependant, une grande différence demeure pour moi. Là où les enfants indigos sont des êtres "choisis" ou "destinés" à aider les autres, les boddhisatvas sont plus des personnes ayant choisis eux-mêmes leur mission. Ils pourraient décider de s'élever seul, mais préfèrent aider les autres.

Ce que j'aime moins dans le terme enfant indigo, c'est qu'il catégorise les personnes. Quand on dit qu'aujourd'hui 80% des enfants sont des enfants indigos, je me demande, et les autres? Ne sont-ils pas adaptés au nouveau monde? Ne peuvent-ils pas s'éveiller?

Si la lumière ou la nature de Bouddha est en chacun de nous, comment peut-on classer les gens?

Cela recoupe aussi la notion de libre arbitre. Peut-on décider de sa mission en cours de route? Est-elle déterminée à l'avance? Est-ce un mix des 2?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Mar 8 Mai - 17:34

Bonjour Nancy

Je vois que le sujet t'intéresse! C'est bien, moi aussi Wink
Je retranscris le message que tu as écris sur un autre post qui me semble plus dans le sujet ici.

----------------------------

Bonjour Julien…
Donc, attaquons-nous à ce sujet….
(juste pour précision avant de commencer, j’aime pas trop le terme indigo non plus, je me suis toutefois exprimé à ce sujet sous la discussion sur les indigos donc je ne vais pas en refaire ne trop longue description ici…)
Pour moi les indigos ne sont pas des êtres « choisis »… j’m’explique après. J’aimerais d’abord dire que justement ce sujet est un peu « dangereux » car justement le terme « indigo » est devenu « à la mode » si j’ose dire et chacun en fait un peu ce qu’il veut. Les indigos ont eux-mêmes, respectivement leur âme a décidé de s’incarner pour transmettre leurs connaissances, pour apporter l’Eveil à ceux qui veulent, aider au passage à une nouvelle dimension etc… et c’est là que pour moi la définition avec les boddhisatvas est la même. (selon ta description car il est vrai que je ne connais pas bien le sujet). Tu dis qu’ils choisissent eux-mêmes leur mission… si on veut… ou leur âme a fait ce choix avant de s’incarner. (ou parles-tu quand ils sont déjà ici ?). C’est pour ça que lancer une discussion sur le libre-arbitre me parait très intéressante.

Effectivement catégoriser les enfants « nouveaux » c’est pas très malin mais si j’ai bien suivi tes écris en ce qui concerne les boddhisatvas c’est un peu pareil…. Ils sont soit « aptes à apprendre par eux-mêmes et délivrer ensuite un enseignement » soit « aidé par un maître ». Alors soit t’es « indigo » et tu démerdes, soit tu ne l’es pas… tu vois ce que je veux dire ? c’est aussi un peu catégoriser les êtres…. Et j’aime pas beaucoup bien ça…

Ensuite, tu parles de gens « pas adaptés » au nouveau monde en parlant des 20% restants. Il faut bien voir une chose, il y aura des personnes qui ne « verront » pas le nouveau monde. Certains car ils ne vivront plus, d’autres parce que leur âme aura fait le choix de vivre une autre expérience (par exemple ne pas s’éveiller dans cette vie, en ce temps)….Donc pour répondre à ta question, il ne s’agirait donc pas de NE PAS POUVOIR s’éveiller mais un choix de l’âme de ne pas s’éveiller. Tu penses que c’est triste pour eux peut-être ou ça peut révolter etc…. mais si ces âmes ne faisaient pas ce choix-là, penses-tu que nous aurions conscience de notre propre éveil ?
Donc encore une fois je trouve « dangereux » de parler de pourcentage et de classer les gens… Car chacun a son « rôle »… tout est parfait (même si des fois j’ai de la peine à y croire).

Comment peut-être classer les gens… je crois surtout que c’est notre société et nos égos qui nous pousse à vouloir classer les gens, à être mieux, à vouloir plus etc…. c’est une « éducation » de notre temps qu’il va falloir laisser => lâcher prise… c’est aussi ça l’éveil à mon avis ; apprendre à quel point c’est futile et lâcher prise sur ces jugements. Mais c’est enregistré dans l’inconscient collectif.. ha ha… voilà un bel exemple : y’a des gens qui ont lâché prise à ce sujet mais beaucoup encore ont besoin de plus, de plus beau etc… tant que nous jugerons nous aurons envie voir besoin de plus, de mieux… et tu vois, c’est un peu comme à l’école, tu mets 20 enfants dans la même classe pour le même programme scolaire, certains comprendront les trucs tout de suite, d’autres ils leur faudra plus de temps… certains auront besoin de cours d’appui (un maître pour les soutenir ??) et d’autres pas. A un moment donné nous avons tous besoin d’un autre (un maître) mais je reste convaincue que si tu ne vois pas le message qu’une personne te transmets, tu le verras peut-être dans un signe (un film, un truc à la radio, un nuage dans le ciel qui représente un dessin ou peu importe). Bref…j e crois que j’m’égare gentiment du sujet de base…

Pour répondre à ta dernière question, je pense aussi qu’il s’agit un mix des deux. Puisqu’à priori notre âme a décidé de s’incarner c’est donc que l’être humain, sans le savoir consciemment, est là pour une raison (ou mission) spécifique. Toutefois, l’être humain ayant le libre-arbitre peut décider, prendre des décisions et faire des choix. Comme je le disais dans un autre post, tu peux emprunter différents chemins pour arriver à la même destination. Je crois donc que les grandes lignes sont « écrites » mais que tu as tous les jours le choix de prendre l’autoroute ou le petit chemin de campagne. Et l’un n’étant pas mieux ou moins bien que l’autre puisque les choix que tu fais ne sont ni justes ni faux, ils SONT simplement et comme tout est parfait comme ça l’est tu auras donc fais le choix qu’il fallait pour ton avancement, ta propre évolution.

Je crois surtout que c’est plus complexe (et en même temps plus simple) mais que quand notre dimension ou évolution etc… nous ne pouvons pas tout appréhender, car il y a encore des choses qui nous sont invisibles… (ce qui fait la beauté de la chose… avoir encore des choses à découvrir, apprendre….).

Donc pour en revenir aux Boddhisatvas…
Si le maître en question leur apprend qu’ils n’ont pas besoin de lui alors oui je vois trouve ça respectable, mais encore une fois, n’as-tu pas la sensation comme dans tout dans la vie que le disciple puisse devenir « dépendant » de son maître ? Moi c’est ce point que me touche beaucoup… peut-être un jour apprendrons-nous à nos enfants, à l’école, à s’écouter, faire confiance en leur intuition et qu’un autre monde est possible… mais cela revient au même. Comment garder la distance nécessaire pour ne pas que nos égos reprennent le dessus « nous détonons la vérité, nous sommes meilleures, nous avons la solution, il faut écouter nos enseignement »… ha ha ha… ça me fait penser, tu connais le film « l’associé du diable » ? Pacino (le diable) propose une voie à suivre à Keanu Reeves (brillant jeune avocat).. il gagne tout ces procès, devient connu et tout et tout… tout à la fin il se rend compte qu’il a fait un pacte avec le diable. Ce dernier lui dit qu’il peut revenir en arrière et qu’il peut reprendre un choix et recommencer. Il revient en arrière et fait un autre choix mais voilà, Pacino le regarde partir et dit « ah la vanité est mon pêché préféré »… Tu vois où je veux en venir...
Il faut beaucoup d’amour et de lâcher prise pour respecter les autres et leurs choix sans vouloir imposer sa propre vision et croire que notre façon de voir (ou la façon de voir collective) est la meilleure. Je cite aussi Coluche « ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tord qu’ils ont raison ».

J’admire beaucoup les Bouddhistes mais je pense qu’il est sain de garder une petite réserve et ne pas les prendre pour LA solution meilleure qu’une autre. Chacun a son chemin à faire et ce qui est bon pour moi ne le sera pas pour toi et vice versa… et aussi, toi tu te sentiras mieux avec des mots comme « Boddhisatvas » et un autre préférera « indigo »… donc encore une fois, écouter son cœur et ce qui résonne en soi….

…hmmm…. Sommes-nous (suis-je) encore dans le sujet…. ? tu parlais de maître spirituel… je terminerai donc par dire que le maître peut être différentes « choses », un être incarné, un ange, un signe, une intuition etc… je pense qu’il ne faut pas se focaliser que sur une seule et unique chose car ce serait restreindre nos choix, nos options, nos possibilités et donc on se limiterait tout seul….. ça serait bien dommage…

-----------------------------------





Ma réponse:

Je ne suis pas particulièrement attaché à la définition de boddhisatva ou éloigné de celle d'enfant indigo. Je n'ai aucun à priori. J'ai juste découvert la 2e tout récemment.

La différence essentielle entre ces 2 définitions, selon mon impression, c'est la question du but de l'incarnation. Je ne sais pas bien s'il y a un but à l'incarnation dans le bouddhisme. Alors que dans la phylosophie "New Age" où le terme d'enfant indigo apparait, le but de l'incarnation est d'expérimenter la vie physique pour mûrir je crois. Le type d'expérience à vivre est déjà choisie avant la réincarnation. Tu y crois à ça? Dans ce cas-là, l'explication est plus facile. Le fait que certains décident de souffrir, d'autres d'aider l'humanité.

Ensuite, si l'on suit cette logique, il est inutile de vouloir aider les personnes qui ne le veulent pas (qui ont donc choisi de ne pas s'éveiller dans cette vie). Ou peut-être peut-on qd même "forcer" certaines et leur faire changer d'avis. Mais dans ce cas-là, leur expérience sera t-elle complète et satisfaisante? Difficile à dire tout ça.

Mais une des conclusions que je vois à cette discussion est que la capacité à percevoir la "mission" des autres ou leur circonstances d'incarnation est essentielle à notre travail. Nous pouvons ainsi aider les personnes qui en ont le plus besoin et d'une manière efficace. Je me doute bien que tout n'est pas aussi simple ni aussi clair mais cela peut être une piste de réflexion.

Comment améliorer cette perception? Par la méditation, par la pratique du reiki (ou magnétisme)...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Fribourg
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Mar 8 Mai - 18:00

voui effectivement c'est ici que je voulais répondre... je crois que je m'emmêle un peu les pinceaux aujourd'hui Wink

... donc, si on part du principe que nous choisissons notre incarnation avant de venir alors tu n'as pas besoin de forcer les gens puisque si tu le fais et qu'ils réagissent dans ce sens alors c'est qu'ils avaient aussi choisi cela... tu vois où je veux en venir. Donc pas de hasard dans la rencontre... parce que s'ils ne te rencontrent pas toi alors ils ne seraient pas forcés et par conséquent ils ne s'éveilleraient pas. Ils te rencontrent pour une bonne raison. Et aussi t'as pas besoin de vouloir aider les gens dans cette supposition puisque viendront à toi ceux qui ont besoin... c'est là que ce pose la question du libre-arbitre. Du coup, sommes-nous vraiment libres? Dans une certaine mesure oui puisque nous faisons des choix tous les jours mais on ne peut pas dire que nous sommes pas libres si nos expériences sont pré-définit alors nous vivons ce que nous avons décider de vivre et donc encore une fois nous avons librement fait un choix (consciemment avant l'incarnation et pour la majorité ce choix est inconscient ici et c'est pour ça à mon avis qu'on se pose la question si nous avons vraiment le choix.... ahhhh..... tu me suis toujours?! j'vais peut-être tenter de répondre plus tard... je suis très très fatiguée et dans ma tête ce que je veux dire est clair mais par moment, comme maintenant, lorsque je veux l'exprimer j'ai la sensation que tout est en cheni).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Mar 8 Mai - 21:37

Oui oui je te suis ne t'inquiètes pas Wink J'aime bien ta manière de t'exprimer parce que tu décris directement ce que tu penses, sans trop chercher à relire ou synthétiser. On voit bien le cheminement de ta pensée.

Peut-être que nous utilisons trop notre logique pour tenter de répondre à cette question du libre arbitre. Mais je m'en souviens maintenant, cela rejoint une de mes réflexions d'il y a 1 ou 2 ans: Au final, est-il possible de savoir si nous sommes libres de nos choix? Ma question à l'époque était: Le karma est-il une chose sur laquelle notre esprit peut avoir une influence? Ma réponse était qu'au final : est-ce que la réponse est si importante que cela?

Deux possibilités:
- soit nous pouvons agir sur notre destin. Dans ce cas-là, faisons de notre mieux pour prendre les bonnes décisions.
- soit nous ne pouvons pas agir sur notre destin. Dans ce cas, ça ne change pas grand chose en fait. Nous serons encore amené à essayer de prendre les bonnes décisions. Sauf que nous pouvons peut-être ressentir moins de "fierté" à la réalisation d'actes vertueux.

En tout cas, tu sembles pas mal limiter le libre arbitre aux décisions prises avant l'incarnation. Cela réduirait l'intérêt de cette incarnation tu ne penses pas? Si la vie est un jeu, ce que je pense, il ne me parait pas concevable de ne pouvoir changer les règles en cours de route. Je crois que ni les différents chemins, ni la destination finale ne puisse être fixe et définitive. Si la vie est un jeu, chacun de nous doit pouvoir remodeler le monde entièrement, sans limite, s'il le désire vraiment. C'est ce que je ressent actuellement.

Et toi ? (et vous? si quelqu'un veut participer à la discussion bien sûr)

(nous pourrions peut-être continuer cette discussion dans un post sur le libre arbitre)

Julien_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fliviy

avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Mer 23 Mai - 1:19

Justement, j'ai été absent pour m'occuper de moi, je reviens, plus à même que jamais pour participer.

Il y a plusieurs choses qui m'ont interpellé dans votre débat, et j'avoue que sa complexité (au débat) m'intéresse en cor plus.

Je trouve ta définition du Bodhisattva très intéressante, et de prendre la chose "à l'envers" soulève en effet quelques questions bien pertinentes.

L'ensemble du débat semblant tourner autour de la définition de ceux-ci et de celle d' "enfant indigo", je pense réfléchir cette nuit, et apporter/modifier mon commentaire demain afin de poser une pensée claire et limpide.

Cependant, je pense que l'on ne peut assigner une valeur " d'efficacité" à un bodhisattva, il n'y a pas de concurrence, mais la population mondiale augmentant, il semble "logique" que le nombre de ceux-ci augmente.

Je prendrai une comparaison pour exprimer ce que je pense, et la compléterai demain d'explication plus concrètes :


Les humains sont comme des plantes, certaines ont été plantées il y a très longtemps, et sont devenus des gros arbres, abritant une vie innombrable et aussi riche que diverse, d'autres sont de simple graines en train de germer. On pourrait alors comparer le bodhisattva à un engrais permettant de croître plus rapidement, et de donner plus de feuilles, donc plus d'engrais.

Un engrais trop efficace est une engrais chimique, il aide les plantes à pousser plus vite, détruisant leur milieu naturel, polluant l'environnement, et les rendant stériles.

Toutes les plantes ne sont pas faites pour devenir des arbres, certaines ne resteront que des brins d'herbe, d'autre donneront une fleur, puis s'évanouiront dans l'adversité. Ni l'enfant indigo (je n'aime pas cette appellation) ni le boddhisattva ne sont là pour changer les lois de la nature, ils aident ceux qu'ils croisent, et je ne pense pas que l'on choisisse le corps dans lequel on se réincarne, c'est plus complexe que ça.

je vous laisse, mon édredon m'appelle.

bonne nuit, à demain.





Dernière édition par Fliviy le Mer 30 Mai - 20:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien_

avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : France, Ile de France, 92
Date d'inscription : 02/05/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Ven 25 Mai - 0:01

So?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fliviy

avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   Mer 30 Mai - 21:04

Je suis contre toute les cases, enfant indigo, enfant surdoué, et j'irai même jusqu'à nommer "tel est un boddhisatva, tel autre ne l'est pas...

J'ai mis enfant surdoué, parce que les deux appellations sont apparues en même temps, l'une au sein de la psychologie et des obtus scientifiques et un peu eugénistes, l'autre au sein des obtus spiritualistes, pour définir qu'en effet, certaines personnes sont différentes dans leur fonctionnement, et tout le monde est d'abord enfant.

Le chemin commence part l'éveil, et non finit par.

l'éveil et le nirvana sont séparés d'une longue distance, et selon moi, un Boddhisatva est une personne qui a atteint les portes du nirvana (paradis), mais qui est redescendue pour aider les autres à monter. Je verrai cela plus comme une falaise à escalader, le B. est redescendu en rappel, et lance les autres contre la paroi, pur les aider à atteindre le premier harnais (éveil).

Des enfants indigos, j'enverrai vers les définitions faites par Jeanne Siaud-Facchin de l'enfant (et de l'adulte) surdoué, qui ouvre la voie à une réelle compréhension de ces personnes, foncièrement différentes. Un chose importante par exemple, qui fait piller chez les enfants indigos, c'est qu'ils aident leur prochain, qu'il aiment sans faille, et qu'il ne mentent pas. Ce comportement est propre à l'enfant surdoué, quelque soit sa douance. Car, même si je le répète, je n'aime pas les cases, il existe autant de douance que d'enfant, et donc, autant de définitions que d'enfants "indigos".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'efficacité du boddhisatva   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'efficacité du boddhisatva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Efficacité des freins AR.
» Problème d'efficacité
» Comparaison d'efficacité de tomtom sur nos DIAMOND
» Batch sparge et efficacité ??
» Help! Efficacité de merde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Suisse des Travailleurs de Lumière :: Espace au sujet des membres :: Quelles sont vos pratiques?-
Sauter vers: